Tourisme en Brie

Vous êtes ici :

Accueil | Focus sur | Tous les dossiers focus
 
 

La Pierre Meuliere

200601museebeauvois3
meule4 meules4

 

Au Moyen-âge, l’eau et le vent furent les forces motrices des moulins. On extrayait de la terre des blocs de pierre pour écraser le grain.

Grâce à une très bonne qualité de pierre : le silex, la Ferte-sous-Jouarre va développer un savoir faire de réputation internationale dans la meulerie : dès les XIV et XV siècles, les ouvriers produisaient alors des milliers de meules par an qui s’exportaient dans tout le quart Nord Ouest de la France, dans les Alpes et jusqu’en Angleterre.

Après la Révolution, la libéralisation des terrains va accentuer l’essor de ce métier. On extirpait ces pierres dans toutes les collines environnantes de La Ferté sous Jouarre.

L’industrie fertoise ne cessa de s’étendre, sur de puissantes dynasties négociantes et sur une armée d’ouvriers : au XVIIe siècle, ses 4000 tailleurs de pierre fabriquaient des meules pour une large partie de l’Europe et pour toutes les zones colonisées par les Européens, Amérique du Nord incluse.

Au total, on estime que la production fertoise dépassa un million de meules. Sachant que le prix d’une seule meule coûtait le prix d’une maison, on mesura l’ampleur des richesses créées entre la Marne et le Petit Morin.

Cette industrialisation verra son apogée au XIXe siècle : à cette époque, La Ferté comptait 23 entreprises.

Les meules briardes ("françaises" de leur nom commercial) participèrent ainsi au progrès de l’alimentation et constituent une page fondamentale de notre patrimoine collectif.

En effet, les dernière traces du patrimoine meulier révèlent la richesse d’un passé industriel remarquable, et les monuments de la ville déroulent les pages de son histoire.

Lire la suite...

 

< retour à la liste